Un village où il fait bon vivre

Bulletin d’informations No 79

Mot du Syndic 

Petit village deviendra grand ! 

Chères citoyennes, Chers citoyens, 

Il y a quelques jours, nous avons passé un cap mythique. Eh oui, notre Commune compte désormais plus de 1000 habitants. 

Que de changements durant ces dernières décennies à Fétigny. Par exemple, après la fin de la 2e guerre mondiale, notre Commune recensait un peu moins de 500 âmes. On pouvait compter sur les doigts de la main les quelques habitants qui possédaient une voiture. Si on devait téléphoner, il fallait se rendre à la poste ou à l’auberge communale. La période d’après-guerre a été, en Europe comme en Suisse, très propice au développement, économique bien sûr, mais aussi culturel et sportif. A Fétigny, par exemple, c’est en 1947 que le FC Fétigny, qui a vu le jour en 1946, adhère à l’Association fribourgeoise de football. 

Et si le nombre d’habitants de notre village est resté relativement stable jusqu’à la fin du 20e siècle, il a passablement augmenté depuis le début des années 2000. Notre Commune s’est non seulement agrandie mais aussi enrichie, notamment avec l’arrivée de nouveaux habitants, de nouvelles familles, venant de la région, de toute la Suisse, mais aussi des quatre coins du monde. D’autres modes de vie, d’autres coutumes, d’autres habitudes, d’autres façons de penser, d’autres cultures, d’autres religions. Nous qui vivons là depuis notre enfance, nous sommes-nous adaptés à ces changements ? Vous, nouveaux fétignois, avez-vous déjà fait connaissance avec les personnes qui résident ici depuis longtemps ? 

Récemment, je me trouvais à l’Administration communale lorsqu’un couple est venu déposer ses papiers, vraisemblablement pour une certaine période puisqu’il a acquis un bien immobilier. J’ai pu échanger quelques mots avec eux. Cette Dame et ce Monsieur m’ont fait part de leur envie de connaître rapidement les gens de Fétigny, afin de s’intégrer au plus vite dans notre village. Je leur ai instantanément proposé de participer à notre prochaine assemblée communale. Je leur ai aussi présenté nos sociétés locales qui offrent de magnifiques et réelles opportunités de rencontres et d’intégration. 

La transition est toute faite pour inviter, non seulement ce couple, mais vous toutes et tous, chères citoyennes et citoyens, à participer aux différentes manifestations qui sont encore prévues dans le cadre du 70ème anniversaire du FC Fétigny, devenu entre-temps FC Fétigny-Ménières. Tout au long de son histoire, et encore plus spécialement de 1975 à 1985 – les années de gloire de la 1ère ligue – notre club nous a fait vivre de belles et grandes émotions. Je profite de féliciter le comité d’organisation mis sur pied pour ce jubilé, et en particulier mon collègue, Philippe Arrighi, qui assume la présidence de l’évènement. Les festivités ont débuté lundi dernier avec une « Chasse aux oeufs ». J’ai eu beaucoup de plaisir à côtoyer certaines et certains d’entre vous lors de cette première journée. Je me réjouis déjà de vivre les prochaines manifestations de ce 70ème avec vous. 

J’adresse une nouvelle fois mes plus vives félicitations à l’ensemble de nos sociétés locales pour leur large contribution à la vie associative de notre Commune. 

Petit village deviendra grand ! Venez fêter avec nous, lors de la prochaine assemblée communale, le 1000ème habitant de notre Commune. 

Jean-Bernard Renevey 

 

ASSEMBLÉE COMMUNALE

Les citoyennes et citoyens de la commune de Fétigny

sont convoqués en assemblée ordinaire le

MERCREDI 3 MAI 2017 A 20 H 00  A LA GRANDE SALLE COMMUNALE 

Tractanda :

  1.  Approbation du procès-verbal de l’assemblée communale du 2 décembre 2016
  2. Comptes 2016
    2.1 Compte de fonctionnement
    2.2 Compte d’investissement
    2.3 Rapport de la commission financière
    2.4 Approbation
  3. Informations communales
  4.  Divers

Les documents relatifs aux points 1 et 2 ne seront pas lus ; ils sont joints à la convocation, conformément à l’art. 13 Relco.

 

ASSEMBLÉE COMMUNALE ORDINAIRE
du 2 décembre 2016, à 20 h 

Cette assemblée a été régulièrement convoquée par insertion dans la Feuille officielle no 46, du 18 novembre 2016, par tous-ménages et par affichage au pilier public.

Présidence : Jean-Bernard Renevey, Syndic
Scrutateurs : Daniel Lambert, Cécile Gilliéron et Eliane Joye
Présences : 50 citoyennes et citoyens
Excusés : 13 citoyennes et citoyens

1. Approbation du procès-verbal de l’assemblée du 30 juin 2016. Il n’est pas lu mais a été joint à la convocation, conformément à l’art. 13 RELCo 

Aucune observation n’est formulée. Ce procès-verbal est approuvé à l’unanimité avec remerciements à son auteur, Mme Marie-Claire Barthlomé.

2. Budgets 2017 

2.1 Présentation générale du budget de fonctionnement et d’investissement 

Mme Patricia Catillaz, Boursière, commente les points suivants du budget de fonctionnement :

  • Rémunération des scrutateurs et frais de convocation : les frais de convocation diminuent car 2017 n’est pas une année électorale
  • Traitement du personnel administratif : augmentation selon le barème de l’Etat + réserve prévue pour le paiement d’heures supplémentaires liées à l’augmentation du nombre d’habitants et de la charge de travail (les diverses cotisations sociales augmentent en conséquence)
  • Achat de machines et de mobilier : le budget 2016 prévoyait le remplacement de certaines machines ainsi que le raccordement en IP du bureau communal. Les postes « achat de machines et de mobilier » et « licences logiciels, maintenance » sont ainsi revus à la baisse
  • Police du feu : les taxes d’exemption sapeurs-pompiers augmentent en raison du nouveau règlement (la taxe passe de Fr. 100.– à Fr. 150.–)
  • Entretien installation de tir : augmentation due à la participation communale pour l’installation de pare-balles en prévision de l’assainissement de la butte de tir
  • Enseignement et formation : les charges liées augmentent en raison de la hausse de la population, mais également du coût par habitant. Comme il n’y a pas de camp de ski en 2017, mais un camp vert, le coût des activités extrascolaires diminue
  • Accueil extrascolaire : les charges se stabilisent mais il y a une légère augmentation des produits, d’où un déficit réduit à Fr. 8’600.– (Fr. 16’100.– au budget 2016)
  • Bâtiments scolaires : les frais diminuent car le budget 2016 prévoyait l’assainissement des citernes de l’ancienne école et la sécurisation des alentours de l’école
  • Personnel édilitaire : engagement d’une personne supplémentaire pour pallier aux diverses absences en cours d’année et à l’augmentation du travail liée à l’agrandissement de la commune
  • Entretien des routes et éclairage : une réfection des banquettes de la route cantonale est nécessaire et divers chemins doivent également être remis en état, d’où l’augmentation à Fr. 50’000.–
  • Approvisionnement et protection des eaux : les 2 chapitres de l’eau et de l’épuration sont équilibrés. Un montant de Fr. 10’000.– est prévu au niveau de l’entretien afin de mandater un ingénieur pour effectuer des relevés sur le réseau souterrain, les données de certains secteurs étant incomplètes
  • Cimetière : un columbarium a été installé en 2016, raison de la baisse significative de ce poste
  • Aménagement du territoire : la modification du plan d’aménagement local (PAL) induit des frais d’urbanistes, que le Conseil communal mandate également en cours d’années pour certains dossiers. Les propriétaires concernés par la modification du PAL participeront aux frais y relatifs
  • Réseau écologique : Fétigny a adhéré au réseau écologique Cugy – Fétigny – Les Montets en 2015 et participe aux frais administratifs liés à ce réseau
  • Pertes sur débiteurs : une adaptation de ce poste est nécessaire en raison de l’augmentation de la population
  • Impôts sur le revenu et sur la fortune : l’augmentation tient compte de la hausse du nombre d’habitants ainsi que d’un taux de progression des impôts de 1% (alors que le canton table sur une hausse de 8.8%)
  • Contributions immobilières : augmentation en fonction des nouvelles constructions
  • Intérêts des dettes à long terme : diminution significative due à l’amortissement régulier des emprunts et au renouvellement d’emprunts avec un taux inférieur au précédent
  • Frais de chauffage : avec l’installation de la nouvelle chaudière de la grande salle, la réserve de pellets sera entièrement remplie une première fois, d’où l’augmentation
  • Entretien et rénovation des bâtiments : diminution importante de ce poste car le budget 2016 prévoyait le changement du carrelage de l’auberge communale

Au final le déficit du budget de fonctionnement s’élève à Fr. 46’554.–, soit 1.4% des recettes (maximum autorisé 5%).

Mme Patricia Catillaz présente également un tableau montrant la répartition des charges payées avec un montant de Fr. 100.–.

Rapport de la Commission financière :

M. Lionel Meylan, Président, informe l’assemblée que tous les postes du budget de fonctionnement ont été passés en revue. Mme Catillaz a présenté les principales variations du budget 2017. Elle est remerciée pour sa présentation et ses explications.

La Commission financière relève quelques points importants :

  •  Produits supplémentaires : ils se montent à Fr. 127’182.– et proviennent majoritairement des postes « finances et impôts » avec l’augmentation de l’impôt sur le revenu, des contributions immobilière et de la péréquation financière, « protection et aménagement du territoire » avec l’augmentation des ventes d’eau et des taxes d’épuration, ainsi que la participation des propriétaires aux frais de modifications du PAL, et « ordre public » avec l’adaptation des taxes d’exemption sapeur-pompier.
  •  Charges supplémentaires : elles se montent à Fr. 137’400.– et proviennent essentiellement des postes « transports et communications » avec l’engagement d’un nouvel employé et l’entretien des routes et chemins, « protection et aménagement du territoire » comprenant les honoraires des urbanistes et le relevé partiel du réseau d’eau, et « santé et affaires sociales » puisque les charges liées augmentent en fonction de la population
  •  Maintien des charges au sein de la rubrique « enseignement et formation », avec la maîtrise des coûts liés à l’accueil extrascolaire et une réduction du déficit qui passe de Fr. 16’100.-à Fr. 8’600.–.
  •  La couverture de toutes les taxes est de 100% avec des mises en réserve pour les travaux futurs, en phase avec la notion de pollueur-payeur.
  •  Une baisse de Fr. 40’000.– de la charge financière (intérêts et amortissements) qui passe à Fr. 221’422.–, soit 13% de l’impôt sur le revenu (16% pour 2016).

Le déficit prévu de Fr. 46’554.–, soit 1.4% des produits, se situe dans la limite des 5% fixé par le canton mais il est en augmentation de Fr. 10’218.– par rapport au budget 2016.

De l’avis de la Commission financière, ce budget a été établi de manière prudente, avec une augmentation de 2% des charges liées et comprenant des investissements uniques demandés par le canton. Cela étant, la marge de manoeuvre de la commune est faible et le Conseil communal doit s’en tenir à un suivi budgétaire relativement strict.

La Commission financière propose à l’assemblée d’accepter le budget 2017 tel que présenté et remercie le Conseil communal et Mme Catillaz, boursière, pour leur excellent travail.

Budget des investissements :

2.2 Crédit d’étude pour la construction d’un bâtiment scolaire et d’appartement protégés 

M. le Conseiller Philippe Arrighi informe l’assemblée communale que le Conseil communal a demandé la mise en zone « village » de la parcelle art. RF 42 sur laquelle se trouvent les 2 anciens bâtiments scolaires et qui est actuellement en « zone d’intérêt général ». Il fait part à l’assemblée de ce qui n’est encore qu’un projet, donc sans données très précises en l’état actuel des choses. Le chauffage des anciens bâtiments scolaires est vieillissant et il sera compliqué de le changer, compte tenu des exigences de l’Etat vis-à-vis des communes. Le Conseil communal essaye d’avoir une vision à long terme pour la gestion des bâtiments communaux et se fait les réflexions suivantes :

– Une solution serait de construire de nouvelles salles de classes sur le bâtiment « Le Village 195». Elles deviendront nécessaires à court terme avec l’augmentation de la population

– La seconde solution serait de construire des appartements protégés sur ce bâtiment et de grouper toutes les salles de classes au Pré-de-Ville. En effet, cela permettrait d’offrir des logements adaptés pour les personnes âgées du village qui souhaitent y rester. Si cette seconde solution s’avère irréalisable du point de vue financier, ce serait la 1ère solution qui serait choisie puisqu’il faut privilégier la jeunesse.

Afin de déterminer quelle serait la meilleure solution pour l’avenir, le Conseil communal demande un crédit d’étude. Des photos de ce qui pourrait se faire sont montrées (avec une « enveloppe » de bâtiment identique, des salles de classes ou des appartements pourraient être créés).

M. Gilbert Droz constate que la jeunesse prime, mais ce sont les aînés de demain !

Evidemment que le Conseil communal en est conscient lui répond M. Arrighi. Si le projet est faisable, des salles de classes au Pré-de-Ville et des appartements protégés au village seront réalisés.

M. Claude Fontaine dit que ce sera la commune qui devra financer entièrement le projet, étant donné que le canton de Fribourg ne subventionne pas les appartements protégés. Un financement privé va-t-il être envisagé ? En comparant coût de construction et nombre d’appartements, les loyers vont certainement être élevés. Il y a actuellement des projets privés en cours dans la commune avec de nombreux appartements dont les loyers seront certainement plus bas. Il estime qu’il faut se concentrer en premier lieu sur les salles de classes. Le canton de Vaud, qui subventionne les appartements protégés, plutôt dans les villes pour des raisons de commodités, constitue une concurrence. Il n’est pas contre un tel projet, mais cela demande réflexion.

Ces remarques sont pertinentes remarque M. Arrighi et le Conseil communal se pose plusieurs questions : y aura-t-il des subventions étatiques ou pas ? Un financement privé ? Pour l’instant beaucoup de points ne sont pas précisés. S’il y a un financement privé, il faudra un plus grand nombre d’appartements pour rentabiliser l’investissement. Le Conseil communal est conscient de ce qui se fait aux alentours, raison pour laquelle il envisage un nombre d’appartements restreint, et il espère arriver à des loyers corrects. Effectivement, le canton de Fribourg ne subventionne pas la construction d’appartements protégés, mais il y a par contre possibilité d’obtenir un prêt avec un taux d’intérêt très bas. Le souhait du Conseil communal est de grouper toutes les salles de classes au Pré-de-Ville, raison pour laquelle il cherche une utilité pour les anciens bâtiments scolaires. Si ce n’est pas possible, les salles de classes seront réalisées sur le bâtiment « Le Village 195 ».

Quelle est la priorité du Conseil communal demande M. Claude Fontaine ?

Etant donné l’état des bâtiments, notamment au niveau du chauffage, le Conseil communal demande l’octroi d’un crédit d’études pour définir la meilleure stratégie afin de ne pas devoir investir des montants très importants uniquement pour le changement du système de chauffage au cas où il devrait être changé lui répond M. Arrighi.

M. Jean-Pierre Meylan se demande s’il n’existe que des système de chauffage coûtant Fr. 300’000.– ?

M. Arrighi lui répond que la loi est telle, avec le devoir d’exemplarité des communes, qu’un nouveau système de chauffage doit utiliser une énergie renouvelable, faute de quoi les mesures compensatoires exigées (isolation du bâtiment notamment) coûtent encore plus cher. M. Arrighi précise que notre commune partage le groupement scolaire avec la commune de Ménières, qui est ouverte à la discussion pour un projet commun au niveau des écoles.

Quelle est la définition d’appartements « protégés » demande M. Gilbert Droz ?

C’est une bonne question lui répond M. Arrighi ! Dans le cas précis, on parle d’appartements configurés et adaptés pour des personnes âgées, avec un local commun à plus long terme. Si la demande ne répond pas à l’offre, ces appartements pourraient très bien être loués à des personnes plus jeunes.

M. Bruno Marchello se rappelle que lors de la construction du bâtiment scolaire du Pré-de-Ville, le Conseil communal avait prévu de pouvoir l’agrandir ?

Effectivement, la volonté du Conseil communal est de concentrer les écoles au Pré-de-Ville lui répond M. Arrighi, mais il souhaite également pouvoir trouver une utilité pour le bâtiment du Village 195. Voilà pourquoi il souhaite obtenir un crédit d’études afin de définir quelle est la solution la plus intéressante.

M. François Joye estime qu’il y a beaucoup de discussion pour une simple réflexion ! Selon lui, il faut voter ce crédit d’études afin de savoir quelle est la meilleure solution.

Rapport de la Commission financière :

M. Lionel Meylan, Président, précise qu’il ne s’agit que d’un crédit d’études et qu’aucun devis n’a été établi à ce jour. Il sera financé avec les liquidités courantes et ne nécessitera aucun emprunt. La Commission financière propose à l’assemblée communale d’accorder ce crédit.

Au vote, un crédit d’études de Fr. 30’000.– pour la construction d’un bâtiment scolaire et d’appartements protégés est accepté par 46 voix. Il n’y a ni avis contraire ni abstention.

2.3 Aménagement d’un chemin piétonnier « Sus Sémoret » 

M. le Conseiller Vincent Diacon présente le projet de chemin piétonnier qui a pour but de relier le nouveau quartier « Sus Sémoret » et le haut de la route de Brit au terrain de football et à l’école du Pré-de-Ville afin de permettre, entre autres, aux élèves d’aller à l’école en toute sécurité.

La partie amont, qui se trouve en lisière de forêt, sera faite de marches en bois recouvertes de copeaux, selon les directives de l’Office fédéral des routes (OFROU). La partie aval, qui longe le terrain d’entraînement du FC et qui viendra se rattacher au chemin en bitume existant, sera quant à elle en gravier.

M. Gibert Droz se demande comment sera déneigé ce chemin ?

A la pelle, lui répond M. Diacon. Il n’y a de toute façon aucune autre alternative, les exigences de l’OFROU imposent le projet tel que présenté puisqu’il se situe en zone forêt.

Rapport de la Commission financière :

M. Lionel Meylan, Président, informe que la Commission financière n’a pas de remarque particulière à formuler. Il précise que cette réalisation sera financée avec les liquidités courantes et ne nécessitera aucun emprunt. La Commission financière propose à l’assemblée communale d’accepter cet investissement.

Au vote, l’investissement de Fr. 20’000.– pour l’aménagement d’un chemin piétonnier Sus Sémoret est accepté par 48 voix. Il n’y a ni avis contraire ni abstention.

Mme Patricia Catillaz présente ensuite le budget des investissements dans son ensemble.

2.4 Vote final du budget de fonctionnement et d’investissement 

Au vote, les budgets de fonctionnement et d’investissement 2017 sont acceptés par 48 voix. Il n’y a ni avis contraire ni abstention.

3. Présentation de la planification financière 2017-2021 

M. le Syndic Jean-Bernard Renevey présente la planification financière 2017-2021 en précisant qu’il ne s’agit que de prévisions sur les investissements qui seront nécessaires.

M. Philippe Moser informe qu’il a lu un article dans le journal 24 Heures du 30 novembre 2016 qui parle de la réalisation d’une super déchetterie à Sévaz dont l’accès serait gratuit. Le Conseil communal est-il au courant de ce projet ?

Oui lui répond M. le Syndic. Il rappelle cependant qu’il y a quelques années, lorsque le Conseil communal avait proposé à l’assemblée communale de se rendre à la déchetterie de Payerne afin de limiter les coûts, les citoyens avaient refusé.

M. le Conseiller Philippe Arrighi, responsable de la déchetterie, précise que le Conseil communal étudie toutes les possibilités et qu’il a effectivement entendu parler du projet de Sévaz. La commune de Ménières réfléchit également à l’avenir de sa déchetterie et un projet commun pourrait être réalisé. La commune de Payerne doit aussi agrandir sa déchetterie et pourrait la dimensionner pour accueillir les citoyens de Fétigny. Actuellement, tout est ouvert.

Mme Patricia Catillaz, Boursière, présente les incidences de cette planification financière sur les budgets des 5 prochaines années.

Au nom de la Commission financière M. Lionel Meylan relève que, bien qu’il ne s’agisse que d’estimations sur des investissements projetés, les déficits prévus pour les prochaines années sont préoccupants. Il faut toutefois relativiser ces chiffres qui ne sont basés que sur des estimations La marge de manoeuvre de la commune est cependant faible et le taux d’imposition actuel devrait être juste suffisant.

M. Jean-Pierre Meylan demande jusqu’à quel taux les impôts peuvent être augmentés ?

Fr. 1.– par franc payé à l’Etat lui répond M. le Syndic. Il précise cependant que si les chiffres sont effectivement inquiétants il ne s’agit que de prévisions. Les résultats financiers sont souvent meilleurs.

4. Désignation de l’organe de révision des comptes 

M. Lionel Meylan, Président de la Commission financière, informe que depuis 2013 c’est Multifiduciaire Fribourg SA qui est mandatée pour la révision des comptes communaux et qu’elle est arrivée au terme de son mandat de 3 ans. La Commission financière étant satisfaite du travail effectué, elle propose à l’assemblée communale de mandater à nouveau Multifiduciaire Fribourg SA pour les 3 prochaines années.

Au vote, Multifiduciaire Fribourg SA est désignée en qualité d’organe de révision des comptes communaux pour un mandat de 3 ans par 37 voix. Il n’y a pas d’avis contraire ni d’abstention.

5. Commission financière – élection d’un nouveau membre 

M. le Syndic Jean-Bernard Renevey informe que Mme Roxane Guglielmetti, après avoir été réélue lors de l’assemblée communale du 30 juin 2016, a présenté sa démission dans le courant de l’automne. Il la remercie pour son investissement durant plusieurs années au sein de la Commission financière.

M. Lionel Meylan, Président de Commission financière, propose à l’assemblée communale d’élire M. Alexandre Joye pour remplacer Mme Guglielmetti.

Il n’y a pas d’autre proposition et M. Alexandre Joye est élu par 37 voix en qualité de membre de la Commission financière. Il n’y a pas d’avis contraire ni d’abstention.

6. Informations communales 

M. Jean-Daniel Chardonnens, Député 

Mme la Conseillère Fatima Granget félicite, au nom du Conseil communal, M. Jean-Daniel Chardonnens qui a été élu député lors des élections cantonales de cet automne. Il n’a pas pu être présent ce soir. Une attention lui sera remise ultérieurement.

Personnel édilitaire 

M. le Syndic Jean-Bernard Renevey signale que M. Dominique Lambert, employé communal, rencontre des problèmes de santé. Il devait être arrêté pour une période de 6 à 7 mois, à partir de fin septembre 2016, pour une opération du genou. Afin de pallier à son absence, le Conseil communal a engagé M. Claude Lesquereux, qui était disponible immédiatement et qui avait déjà travaillé occasionnellement pour la commune. Un contrat de travail avec un taux d’activité de 50% a été conclu. La santé de M. Lambert s’étant améliorée, il a pu reprendre le travail à fin novembre. Toutefois, le Conseil communal ne souhaite rien modifier pour l’instant dans l’organisation de l’édilité. Un poste d’employé communal à temps partiel sera mis au concours au printemps prochain.

Remplacement du chauffage de la grande salle 

M. le Conseiller Philippe Arrighi, quant à lui, informe que les travaux de remplacement du chauffage de la grande salle sont en cours. Un budget de Fr. 330’000.– a été voté et un 3ème local éventuel était prévu pour le rangement de matériel. Le Conseil communal a finalement décidé de réaliser ce local qui sera englobé dans le crédit voté sans dépassement. Les travaux seront terminés en février-mars 2017.

7. Divers 

M. Michel Renevey se demande pourquoi 3 arbres ont été plantés en bordure de la route cantonale, à la hauteur du nouveau rétrécissement réalisé dernièrement en direction de Ménières? M. Diacon, Conseiller communal, lui répond que ce sont les directives transmises par le Service des ponts et chaussées (SPC), ceci afin d’accentuer l’effet visuel du rétrécissement.

M. Michel Renevey constate que les arbres empiètent sur le chemin de dévestiture, qui est dès lors rétréci, et que cela complique les manoeuvres avec les véhicules agricoles travaillant dans les champs. De plus ces arbres vont prendre de l’ampleur. M. le Syndic lui répond qu’ils seront taillés régulièrement et que c’est une obligation du SPC.

M. Gilbert Droz s’étonne du fait qu’il a remarqué, à la déchetterie, que l’employé refusait de prendre un sac de 110 litres apporté par un citoyen et qui contenait des bouteilles de PET. Il lui est répondu que le surveillant de la déchetterie a reçu comme consigne que les bouteilles devaient être écrasées et mises une à une dans le contenant prévu à cet effet ! M. Droz souhaite que le Conseil communal revienne à la situation antérieure car, il y a quelques années, le PET pouvait être écrasé et mis dans des sacs.

M. Jean-Pierre Meylan demande s’il ne serait pas possible de déplacer le panneau 50 km/h avant les maisons de la Tuilière en venant depuis la Grange-des-Bois car les véhicules roulent vite et il y a 4 ménages qui habitent là. M. le Syndic lui répond que le Conseil communal se renseignera auprès du SPC pour savoir si c’est envisageable mais il sait que la commune de Cugy a déjà fait une demande semblable pour les maisons de la Grange-des-Bois et que cela a été refusé.

M. Bruno Marchello a remarqué que les informations sur le site internet de la commune par rapport à des documents d’archives (photos, articles de journaux ou autre) sont quasiment inexistantes. Il pense que plusieurs citoyens disposent certainement de documents ou photos qui pourraient être intéressants et qui pourraient y figurer.

M. Philippe Diacon, responsable du site internet de la commune, fait remarquer que, lors de l’élaboration du site, le Conseil communal a informé les citoyens qu’ils pouvaient transmettre de tels documents s’ils en possédaient mais jusqu’à présent personne ne s’est manifesté.

M. Philippe Arrighi informe que le FC Fétigny-Ménières fêtera son 70ème anniversaire en 2017. Un comité d’organisation est en place pour préparer les festivités qui seront organisées en cours d’années (notamment : jeu des oeufs, repas de soutien, match de gala dans le cadre du tournoi des familles).

Avant de mettre un terme à cette assemblée, M. le Syndic adresse les remerciements du Conseil communal à Mme Marie-Claire Barthlomé, qui assume depuis 15 ans le poste de Secrétaire communale. Un bouquet de fleurs lui est remis.

Il remercie les citoyennes et les citoyens pour la confiance témoignée, le personnel communal pour sa disponibilité et ses compétences et ses collègues du Conseil communal pour leur engagement au service de la commune. Il souhaite à chacun de belles Fêtes de fin d’année et ses meilleurs voeux pour 2017.

La séance est levée à 21 h 50.

Au nom du Conseil communal

La Secrétaire : Le Syndic :

M.-C. Barthlomé J.-B. Renevey

 

Compte de fonctionnement

Pour voir les comptes de fonctionnement cliquez ici  

Compte d’investissement 

Pour voir les comptes d’investissement cliquez ici 

Bilan

Pour voir le bilan cliquez ici  


Nouveau chauffage de la grande salle 

Le Conseil communal organise une visite des nouveaux locaux de chauffage de la grande salle avant l’assemblée communale du 3 mai 2017.

Il sera présent à partir de 19 h pour répondre aux questions des citoyennes et des citoyens

Partie officielle à 19 h 30 


Informations communales diverses 

Réfection des banquettes de la route cantonale 

Les banquettes bordant la route cantonale à l’intérieur du village nécessitent une réfection. Ces travaux seront effectués prochainement.

Site internet de la commune 

Le Conseil communal invite les personnes disposant de documents anciens (photos, article de journaux ou autre) qui pourraient être intéressants pour les habitants du village à les transmettre au secrétariat afin qu’ils puissent figurer sur le site internet.

Impôts 

Les acomptes pour les impôts 2017 seront envoyés en juin. En règle générale, les acomptes sont basés sur le dernier bordereau d’impôts en notre possession. Pour les jeunes citoyens qui entrent dans la vie active ou en cas de modification significative de votre revenu, vous pouvez vous annoncer auprès de la bourse communale afin que nous puissions vous fournir des bulletins de versement adaptés à votre situation financière. Pensez-y également si votre dernier avis de taxation tient compte d’importants travaux à votre immeuble. Le système informatique Fritax de l’Etat de Fribourg vous permet également de calculer une projection de vos impôts. L’adaptation des acomptes vous évitera d’avoir à payer un bordereau d’impôts important en une fois.

Installation d’une piscine 

Nous rappelons qu’un dossier d’enquête restreinte doit être déposé auprès du secrétariat communal pour toute installation d’une piscine munie d’un système de filtration de l’eau, même si la piscine est vidée et démontée en hiver. Le dossier doit comprendre un plan de situation (qui peut être demandé au bureau communal) indiquant l’endroit où sera installée la piscine et la documentation fournie par le vendeur, notamment les indications sur le système de filtration de l’eau.

Devoir d’information des distributeurs d’eau potable 

Informations se rapportant à l’eau potable du réseau de Fétigny :

1. Les derniers échantillons répondaient aux exigences légales en matière d’hygiène et de microbiologie relatives aux denrées alimentaires

2. Provenance : l’eau du réseau de Fétigny provient du réseau de la commune de Payerne. C’est une eau de source pour 37.5% et une eau de nappe pour 62.5%

3. Des informations détaillées se trouvent sur le site de la commune de Payerne, qui est le fournisseur de l’eau de consommation de notre commune : www.payerne.ch  Admin. communale  Infrastructures Service des eaux.

Prochaine assemblée communale  Vendredi 1er décembre 2017 

 

Passeport-Vacances de Payerne et environs 

En 2017, le passeport aura lieu aux dates suivantes :

du 10 au 15 juillet et du 7 au 12 août 

Comme l’année dernière, les inscriptions se feront en ligne :

1. Inscription par internet du 24 avril au 5 mai sur le site du passeport : www.passvacpayerne.ch 

2. Achat du programme définitif le 7 juin de 18h à 19h30 à la salle de paroisse catholique de Payerne (2ème vente le 9 juin de 10h à 11h au local)

L’équipe du passeport-Vacances sera à disposition pour les questions ou remarques sur le natel du passeport (079 254 86 04) ou par mail (info@passvacpayerne.ch) dès le 24 avril.

 

Habitants 

Bienvenue au charmant bébé : 

Conus Jeanne fille de Margot Corminboeuf et Marc-Olivier Conus

Les nouveaux habitants suivants sont arrivés dans notre commune : 

M. David Strüby

Mme Corinne Décosterd

Mme Jessica Mottet, Maëlia et Méloëe Zbinden

Mme et M. Tristan et Aurore Roulin, Even Dea et Aanor Adélaïde

M. Ameur Bouyahia

Mme Nadine Favre

M. Gérard Florin

Mme Eliane Glaus

M. et Mme Clément et Nathalie Reibell, Elias

M. Jan Beerstecher et Mme Anja Zollinger

Mme Blerta Rama

Mme Jacqueline Sigrist

M. André Ferreira da Costa

Mme Sylvie Urger

M. Jonathan Chablais

Mme Stéphanie Guirr

M. Luca Liberati et Mme Isabelle Eicher

Mme Colette Chatagny

Mme et M. Constantino et Maria da Luz Martins Pereira

M. Carlos Severino et Mme Roxana Severino

Mme et M. Pierre Laurent et Manon Duc

M. Christian Zbinden

M. Denis Vaucher et Mme Danielle Regillo

M. Raphaël Mahout, M. Piotr Potapzuk, M. Tomasz Potapczuk

Mme et M. Gabriel et Lucie von Niederhäusern, Noah et Kyra, Maybritt Weiner

M. Alexandre Frei

Mme Isabel Ralha

M. Michael Kolly

Notre village compte 1006 habitants au 1er avril 2017

 

La commune de Fétigny met au concours le poste d’

employé(e) communal(e) à temps partiel (poste à 50 %) dès le 1er juillet 2017 ou à convenir

pour seconder l’employé communal, le remplacer durant ses vacances et assurer :

 les tâches courantes de l’édilité

 le service de piquet pour la surveillance des stations de pompage la semaine et le week-end

 la surveillance du ramassage des objets encombrants 4 fois par année

Profil:

 flexible et polyvalent

 rigoureux et organisé

Les personnes intéressées sont invitées à adresser leur offre de services au Conseil communal d’ici au 15 mai 2017.

Personne de contact pour renseignements complémentaires éventuels :

M. le Syndic (079 357 17 33)

 

Les bons gestes à adopter … pour ne pas polluer nos cours d’eau ! 

Chaque année, l’eau de Javel, les herbicides et les produits désinfectants pour les piscines causent des pollutions importantes de cours d’eau et la mort de poissons. Le Service de l’environnement rappelle les bons gestes à adopter pour profiter de l’été et de son jardin sans nuire aux rivières et aux lacs du canton. 

Pas d’eau de Javel pour nettoyer les toits 

Nettoyer le toit ou les murs de sa maison avec de l’eau de Javel est une pratique qui présente des dangers. Le produit est normalement évacué par le réseau d’eaux claires et aboutit ainsi dans les lacs, les rivières ou les eaux souterraines. L’eau de Javel est un produit qui tue les êtres vivants même en concentration assez faible, d’où sa classification comme biocide. Il attaque certes les mousses et les lichens des tuiles, mais il a aussi des effets particulièrement néfastes pour les eaux et la faune aquatique. Des personnes non-qualifiées proposent régulièrement leurs services pour nettoyer les toitures et les façades : au cas où vous recourez à leurs services, vous devez absolument veiller à ce qu’elles n’utilisent pas de l’eau de Javel ou tout autre produit biocide.

Gratter et frotter reste la solution qui préserve le mieux l’environnement. On peut aussi utiliser un nettoyeur haute-pression qui ne propulse que de l’eau (à faire de haut en bas pour ne pas gicler sous les tuiles) – pour autant que le toit ne contienne pas un ciment avec des fibres d’amiante qu’on risque de disperser. Ceci dit, quelques mousses et lichens créent des petits biotopes intéressants qui ressemblent à ceux qu’on peut voir sur les rochers. Et le bâtiment n’encourt aucune menace.

Herbicides interdits 

Il est très pratique de se débarrasser des mauvaises herbes qui poussent autour de la maison et en bordure du chemin avec du désherbant dilué dans un arrosoir ou un pulvérisateur. Mais si un drainage existe dans le sol, ou si une grille d’évacuation des eaux est en contrebas du chemin, la pluie va conduire ces substances actives directement au lac ou à la rivière. Or, ces produits sont très toxiques pour les poissons et les plantes aquatiques.

Depuis 2001 en Suisse, il est interdit d’utiliser des herbicides pour désherber les routes d’accès, les chemins, les places de parking – qu’ils soient recouverts de goudron, de dalles, de pavés ou de gravier. Les bordures en herbe ou en terre sont aussi concernées, ainsi que les toitures et les terrasses.

Attention à l’exploitation de votre piscine 

Une mauvaise conception ou une exploitation inadaptée des piscines privées peut également engendrer des pollutions graves des cours d’eau ou des dysfonctionnements dans les stations d’épuration. Il s’agit notamment des atteintes suivantes:

  •  mortalité piscicole et destruction de la flore des cours d’eau suite à des rejets de chlore et de détergents dans les canalisations d’eaux pluviales;
  •  surcharge hydraulique inutile des stations d’épuration par vidange des eaux de baignade des piscines dans les canalisations d’eaux usées;
  •  pollution chronique des eaux ou des boues de stations d’épuration en cas de mauvaise exploitation des installations de traitement et de filtration des piscines.

Ces atteintes peuvent être facilement évitées par une conception et une exploitation correcte des piscines privées, sans surcoût. Le SEn a édicté des prescriptions pour les piscines privées qui rappellent les bons usages.

 

DO YOU SPEAK SWISS ?

POUR UNE SUISSE PLURILINGUE !

NOUS :

sommes des jeunes Uranais (garçons et filles de 16-17 ans) de l’Ecole Cantonale d’Uri. Nous cherchons des places pour un stage de français (familles, petites entreprises, autres organismes) où passer quatre semaines d’immersion linguistique en été 2017 (idéalement entre le 26 juin et le 22 juillet).

Nous vous proposons de vous aider dans votre quotidien (petits boulots utiles de tout genre, garde d’enfants, ménage etc.) pour être en contrepartie logés et nourris.

VOUS :

– vous intéressez aux jeunes et aux contacts interculturels …

– avez du boulot à nous confier et la possibilité de nous loger …

– avez la générosité de nous offrir un contact vécu en Suisse romande …

ENSEMBLE :

nous pourrions faire des MERVEILLES !!!

Contactez-nous s.v.p. pour vous renseigner ou pour signaler votre intérêt !

KANTONALE MITTELSCHULE URI, coordinateur stages 2016:

Tito Schumacher tél.: 041 420 22 29 portable 079 904 45 84 tito.schumacher@bluewin.ch 

 

Heures d’ouverture du bureau communal

Secrétariat :
Le lundi de 17h00 à 19h00
Le mardi de 14h00 à 18h00
Le jeudi de 9h00 à 11h00

Agence AVS :
Le jeudi de 9h00 à 11h00 (bureau communal)

Caisse communale :
Le jeudi de 9h00 à 11h00 (bureau communal)

Présence de M. le Syndic :
Le lundi de 18h00 à 19h00

Séance du Conseil communal
le lundi à 19 h 00

Horaire d’ouverture de la déchetterie

Horaire d'été du 1er avril au 31 octobre
mercredi 17h. à 19h.
vendredi 17h. à 19h.
samedi 9h.45 à 11h.45
samedi 15h. à 17h.

Horaire d'hiver du 1 novembre au 31 mars
mercredi 17 h. à 19 h.
samedi 10h.45 à 11h.45
samedi 15h. à 17h.

Adresse du bureau communal

Le Village 174

1532 Fétigny

026 660 25 46

commune@fetigny.ch